Qu'est ce qu'un Glaucome ?
Le glaucome est une maladie oculaire qui altère le nerf optique, ce dernier à pour fonction d'assurer la transmission des images reçues par l'œil vers le cerveau. Le principal facteur de risque de glaucome est l’élévation de la pression intraoculairel. Il en résulte une pénalisation du champ visuel  de la personne. 
dans sa forme chronique, la forme la plus répandue au Maroc, le glaucome est silencieux et sournois.
Seul l’ophtalmologue est capable de dépister les premiers signes de l’atteinte en examinant le nerf optique et le champ visuel. Comme nous le savons le glaucome est une maladie sournoise, « elle entre sans frapper », selon l’expression souvent consacrée. L’atteinte du nerf optique qu’elle entraîne est irréversible, et il ne faut donc pas attendre, pour se faire dépister et traiter.
Dans le glaucome aigu, les choses sont différentes: la montée de la pression oculaire est
 très rapide, en quelques heures, et le patient ressent des douleurs de l’œil, une rougeur oculaire, voire même des nausées et des vomissements. La vision est rapidement brouillée, et le patient peut percevoir des halos colorés autour des lumières vives.
Le glaucome aigu est une urgence ophtalmologique qui nécessite de consulter en urgence, car la vue peut être irrémédiablement compromise.

 

Le glaucome est-il douloureux ?

 

En général, le glaucome est une maladie indolore, car la pression oculaire augmente très progressivement. L’absence de symptômes évidents contribue d’ailleurs à faire du glaucome une maladie oculaire redoutable, car le patient ne ressent aucun symptome qui puisse l'alerter ou attirer son attention pendant plusieurs années.

Lorsque la pression oculaire atteint un certain niveau (en dessus de 30 à 35 mm Hg), le patient commence à ressentir des douleurs, soit directement dans l’œil, soit autour de l’œil (essentiellement, dans l’orbite et le front, plus rarement vers l’arrière de la tête). Les douleurs sont très rares dans le glaucome chronique, contrairement au glaucome aigu.

 

Les deux yeux sont-ils toujours atteints de la même façon ?

Le glaucome est une maladie qui touche les deux yeux, mais les yeux sont volontiers toucher d’une façon un peu différente. Classiquement, l’œil le plus atteint est celui qui a la pression oculaire la plus forte. Rarement, il existe des cas où un seul œil est concerné par le glaucome, comme par exemple suivant un traumatisme oculaire.

 

Quelle est la valeur normale de la pression intraoculaire ?

La pression intraoculaire normale est comprise entre 10 et 21mmHg (mm Hg = millimètres de mercure). La valeur moyenne de la pression oculaire dans la population est de 15 mm Hg. Elle est plus faible chez les jeunes, et à tendance à augmenter chez les personnes âgés. On considère qu’une pression oculaire supérieure à 21 mm Hg est anormale.

La pression oculaire est-elle toujours la même ?

La pression oculaire n’est pas stable et peut varier en fonction de nombreux facteurs. La tension oculaire varie au cours de la journée. D’habitude, la pression est plus élevée le matin et baisse dans la soirée. Chez les patients glaucomateux, ces variations sont encore plus importantes, la pression pouvant être particulièrement élevée à des périodes difficiles à évaluer, comme très tôt le matin, vers 6 heures du matin. D’autres facteurs affectent la tension intraoculaire. Si on vient de boire une ou deux tasses de café ou si sa cravate est un peu trop serrée, la pression augmentera. Si au contraire on vient de faire du sport ou de boire de l’alcool, elle aura tendance à être plus basse.
 
 

Est ce-que la tension élevée signifie un glaucome ?

Une simple pression oculaire élevée n’est pas synonyme de glaucome. Certaines personnes peuvent présenter d’ailleurs une pression oculaire supérieure à 20 mm Hg pendant des dizaines d’années sans jamais développer la maladie.

Par ailleurs, il existe une forme de glaucome qui n’est pas associée à une pression excessive. Il s’agit du glaucome dit « à pression normale ». Le patient présente alors tous les signes du glaucome sauf l’excès de pression. Il est nécessaire de faire baisser la pression à des valeurs particulièrement basses. En l’absence de pression excessive, le diagnostic du glaucome se fait lors de l’examen ophtalmologique par l’analyse du fond d’œil et l’examen du champ visuel.