Les signes du Glaucome

 Il n'y a pas de signes avancoureurs du glaucome à ces stades de début qui permettent d'alerter le patient qu'il est en train de perdre la vue.

C'est le glaucome primitif à angle ouvert, la forme la plus répandue dans notre pays, que nous évoquons sur cette page.

On dit que ce glaucome est un "voleur masqué de la vue", c'est une maladie sournoise, car elle est silencieuse.

À partir de l’âge de 40 ans, la mesure de la pression qui régne à l'intérieur de l'oeil et l'examen de la chambre antérieure, de l'angle iridocornéen et du fond d'oeil pour visualiser le nerf optique, permettent de détecter ou de suspecter la présence d’un glaucome.

Concernant le fond d'oeil, votre ophtalmologiste pourra observer le départ du nerf optique ou papille. L'étude de la couleur, la forme et l’aspect de cette papille lui permettront de voir s'il présente des signes ou des dommages  dûs au glaucome.

La perte des fibres nerveuses du nerf optique se traduit par un aspect plus creusé de la papille optique appelé excavation. Cette excavation constitue la lésion caractéristique d’un glaucome. La perte de vision est proportionnelle à la sévérité de l’excavation et à la disparition du tissu nerveux.
 C’est la raison pour laquelle l'analyse de l’aspect de la papille optique est extrêmement important pour poser un diagnostic de glaucome . 
De même, l’examen de la papille optique est essentiel pour suivre l’évolution d’un glaucome.


Une dilatation de la pupille peut être necessaire pour l’examen de la papille optique au fond d'oeil.

Néamoins une papille creusée ou excavée ne signifie pas necessairement que le nerf optique est touché, il existe parfois des excavations qui semblent trés importantes, surtout lorsque la papille est de grande taille, sans que cela signifie que la personne est atteinte de glaucome.

L'analyse fine de cette papille, se faira mieux  sur des photos prises du fond d'oeil, en outre ces photographies de la papille optique sont précieuses pour suivre l’évolution de la maladie.

Bien entendu, votre ophtalmologiste à toutes les compétences pour réaliser ces examens et bien les interpréter, en tenant compte des informations sur vos antécédents familiaux ou pas de glaucome, la présence ou non des facteurs de risque personnels de glaucome comme la myopie, la migraine, les facteurs vasculaires, et enfin les autres éléments recueillis au cours de l'examen clinique au biomicroscope.

Si le glaucome n’est pas décelé tôt et traité convenablement, le champ de vision va se réduire lentement et irréversiblement. Cette dégradation du champ visuel touchera préferentiellement au début la périphérie de la vision et progresser en l'absence d'une prise en charge adéquate vers la  zone centrale pour aboutir à une cécité définitive.

Autremen dit, avec le temps et en l'abscence de traitement, les zones aveugles du champ de vision vont s'étendre graduellement et c'est seulement à un stade avancé de la maladie que le patient prendra conscience de ces zones non voyantes ou aveugles. C'est pour cette raison que nous appelons le glaucome : " le voleur masqué de la vue"

A un stade avancé, la personne atteinte non traitée, et non suivie  ne voit plus qu’au centre, le patient à l'impression qu'il regarde à travers un tube : on dit que la vision est tubulaire, l'acuité visuelle  s'effondrer rapidement, ce qui va perturber considérablement les activités quotidiennes, la conduite automobile devient dangereuse, le chauffeur ne voit plus par exemple un piéton qui s'apprête à traverser.

 

 

glaucome à angle ouvert
  • Sans symptômes durant 10 à 20 ans, c’est une maladie silencieuse et sournoise.
  • Puis une vue périphérique embrouillée.
  • Parfois douleurs oculaires et maux de tête.
  • Cécité à un stage avancé.
Habituellement les 2 yeux sont atteints de façon plus ou moins décalée
glaucome à angle fermé
  • Une douleur oculaire très forte.
  • Une vision soudainement floue.
  • Formation de halos colorés autour des sources lumineuses.
  • Les yeux deviennent rouges.
  • Nausées et vomissements.

Une perte de vision permanente peut se produire dans la journée qui suit la crise, d’où l’importance d’obtenir un traitement le plus rapidement possible.

—► urgence ophtalmologique.

La  crise atteint qu’un œil mais la prévention des crises bénéficiera aux 2 yeux obligatoirement
glaucome congénital
  • De gros yeux souvent larmoyants.
  • Un iris aux détails flous.
  • Une sensibilité accrue à la lumière.

Les symptômes peuvent prendre quelques mois après la naissance pour se manifester.