Le centre

Le centre du glaucome est un concept nouveau au Maroc, c'est un centre hyperspécialisé qui a pour but de répondre à une demande de plus en plus forte de patients soucieux, voulant comprendre leur maladie, se rassurer et tout simplement bien vivre avec le glaucome, mais aussi qui veulent accéder à une prise en charge optimale, particulièrement dans les cas difficiles, compliqués ou se trouvant à des stades avancés.

Le centre du glaucome met à la disposition des patients un guide en Arabe et en Français expliquant ce qu'est le glaucome, ses formes cliniques, son diagnostic, ses explorations, ses traitements, l'interêt du suivi et de la surveillance, ainsi que des conseils pratiques comme la méthode d'instillation des gouttes dans les yeux. Ce guide répond aussi à certaines des interrogations que vous pouvez vous poser.

 

Le centre est équipé de matériel moderne et de dernière génération pour remplir sa fonction dans les meilleures conditions:  

  • Champ visuel automatisé : HF III de Zeiss 2015

    Examen incontournable pour le diagnostic du glaucome et la détermination de son son stade évolutif.                                                     En le répétant, le champ visuel permet de suivre l'évolution du glaucome et calculer la vitesse de sa progression.                             Enfin, le champ visuel aide à differencier parfois les altérations dûes au glaucome de celles provoquées par d'autres maladies du nerf optique ou du cerveau.
  • Compass : il s’agit d’une combinaison entre un ophtalmoscope confocal et un périmètre automatique, avec prise d’images en couleur, infra-rouge et anerythre. Quant à la périmètrie, elle est de type Humphrey avec des tests seuils 24-2 et 10-2. L’innovation réside aussi dans le fait que les spots lumineux sont projetés non plus sur une coupole mais directement sur la rétine avec eye tracking, autofocus et auto-capture.

  • Icare : appareil de monitoring basé sur une nouvelle technique de prise de la PIO,  appelée « rebound ». La mesure de la PIO peut se faire aisément par le patient lui-même à son domicile sans anesthésie, ce qui permet d’obtenir des courbes pressionnelles de 24h, 48h ou 72h

  • UBM, échographie à très haute fréquence (35 à 50 MHz), est utile dans certains cas d’angle étroit où l’on suspecte par exemple un iris plateau.

  • La pachymétrie contact et non contact : la prévalence des cornées fines est élevée chez nos compatriotes, par conséquent une corrélation de l'epaisseur cornéenne centrale avec la PIO est indisponsable.

  • OCT Swept source, tomographie par cohérence optique de dernière génération, le premier livré au Maroc, il permet d’analyser  le segment antèrieur, l’angle irido-cornéen de manière plus précise, il peut s'affranchir de certains troubles des milieux transparents et analyser les structures du fond d'oeil comme  le disc optique ( tête du nerf optique et le faisseau des fibres nerveuses rétiniennes, ainsi que sa vascularisation (angiographie sans colorant, donc sans injection), enfin, bien sur, le complexe des cellules ganglionnaires.

  • Laser Argon et Yag : le laser YAG peut être utilisé pour resoudre certains glaucome dits "par fermeture de l'angle" comme le blocage pupillaire, son action consiste à créer un trou à la périphérie de l'iris,  l'humeur aqueuse bloquée va alors s'évacuer et atteindre le filtre trabecutaire, conséquence immédiate : réduction de la pression oculaire.

  • Laser SLT pour effectuer les trabeculoplasties dans le centre.  C'est un traitement du glaucome que votre médecin peut juger utile pour votre maladie du nerf optique : le glaucome, et vous le proposera à certains stades évolutifs de ce glaucome. le traitement a pour but de réduire la pression oculaire chez des patients dits "répondeurs" ce qui veut dire, ceux susceptibles de bien réagir à ce traitement, malheureusement, à ce jour la recherche n'a pas encore trouver des moyens pour dépister ces patients qui répondent bien au traitement par laser selectif du trabeculum "SLT" avant de le faire. Ce traitement ne comporte généralement pas d'effets secondaires si bien qu'on peut le répéter aprés quelques années ( en général 2 à 3 ans si le patient est "répondeur"). Une mise en garde importante, même si la tension des yeux a bien baissé aprés ce laser, la surveillance devra être poursuivie, car l'effet à tendance à s'estemper avec le temps.

  • Laser Diode pour le cyclo-affaiblissement soit en trans scléral (un meilleur ciblage est assuré par la trans-illumination) soit en endocyclophotocoagulation laser (ECP), le seul centre à en disposer en Afrique et ce déjà depuis cinq années.